35e Congrès Annuel Chorus America

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Succès retentissant!

 

Jeanne Kelly, fondatrice et directrice exécutive de “Encore Creativity for Older Adults”

 

Je l’ai entendu dire : si vous avez appris quelque chose de nouveau à une conférence, c’est que votre participation a valu la peine. Cela dit, le 35e Congrès annuel “Chorus America” à Minneapolis (Minnesota) fut un succès retentissant. Le Minnesota est connu comme étant le pays aux mille lacs. Il semble être également le pays aux mille chorales et aux centaines de compositeurs, tous d’une excellente qualité.

En tant que fondatrice et directrice exécutive d’Encore Creativity for Older Adults (Encore créativité pour personnes âgées), je fus invitée à faire une présentation avec Jeanie Brindley-Barnett et Paul Babcock, président du Centre de musique MacPhail, sur “Les personnes âgées et le chant – Deux initiatives qui font une différence“. Brindley-Barnett, qui organise le programme de MacPhail  “Music for Life” (Musique pour la vie), a parlé de leur apprentissage tout au long de la vie dans huit résidences pour personnes âgées à travers les “Twin Cities” (“villes jumelles : Minneapolis et Saint Paul). J’ai parlé d’”Encore Chorale”, notre programme de chorales pour personnes âgées qui est le plus grand du pays. Dans ma présentation j’ai voulu montrer que les chanteurs plus âgés ont beaucoup à offrir, même après avoir échoué leur audition, en réintégrant le chœur dans lequel ils ont peut-être chanté pendant de nombreuses années. Le chant est une façon de vivre. J’étais certes face au bon auditoire pour faire passer ce message.

L’organisateur de Chorus America et notre hôte de la part du Minnesota, Philip Brunelle, ainsi que son organisation VocalEssence ont fait un excellent travail en rassemblant les meilleurs chefs de chœur, chanteurs, compositeurs et présentateurs pour donner aux participants de la conférence quatre jours stimulants et plus qu’enrichissants, remplis d’activités où ils ont pu apprendre, entendre de la musique chorale prestigieuse, découvrir de la nouvelle musique, se faire des relations et tout simplement s’amuser. La pré-conférence comportait des séminaires approfondis sur la “Direction efficace, satisfaisante et durable”, “Penser au futur des chorales”, et “Imaginer ce qui est possible : compétences en financement et stratégies”. J’ai choisi d’assister au master class sur la direction, où quatre chefs de chœur ont dirigé les chanteurs de l’ensemble VocalEssence, formés par Kathy Saltzman Romey, directrice artistique de la Minnesota Chorale et directrice des activités chorales à l’Université du Minnesota, et Anton Armstrong, chef de la chorale St. Olaf. Il fut intéressant de voir à quel point le moindre changement initié par Romey et Armstrong, tel qu’un mouvement horizontal plus large du bras, peut faire une différence dans la façon dont les chanteurs réagissent. 

 

 Members of Minnesota Chorale perform choreography for "Sagitta" by Mary Ellen Childs -  © Anthony Kwan
Members of Minnesota Chorale perform choreography for “Sagitta” by Mary Ellen Childs – © Anthony Kwan

 

La séance plénière d’ouverture a été menée par Garrison Keillor, originaire du Minnesota et connu mondialement, qui nous a tous envoûtés pendant que nous chantions nos airs américains favoris. Je l’ai entendu maintes fois dans son émission de radio Prairie Home Companion qui est diffusée à l’échelle nationale. Sa façon de communiquer avec son audience est vraiment impressionnante.

Le Minnesota a été surnommé le “Capitole choral des États-Unis”. Philip Brunelle a mis sur pied un incroyable gala-concert d’ouverture dans le “Orchestra Hall” en rassemblant neuf chorales du Minnesota, dont 250 enfants du Consortium de chœurs de jeunes du Minnesota. Leur interprétation électrisante était pleine de vie et de joie, d’une sonorité remarquable. Les sourires qu’ils ont affichés en sortant de la salle de concert nous ont prouvé que la tradition chorale continuera d’exister. Ils préparaient le terrain pour une soirée de chant choral extraordinaire, avec tous les compositeurs du Minnesota : une véritable prouesse. La soirée a atteint son point culminant lorsque les chœurs réunis, dirigés par Sigrid Johnson, ont interprété la première mondiale de When Music Sounds (Quand la musique sonne) de Stephen Paulus. Le texte de Walter de la Mare Music commence ainsi : When music sounds, gone is the earth I know, And all her lovely things even lovelier grow. (Quand la musique retentit, la terre que je connais n’existe plus, Et toutes ses belles choses deviennent encore plus belles). Le texte était idéal pour ce congrès, et la beauté du son et de la poésie ont imprégné nos cœurs et nos esprits.

La conférencière Marilyn Carlson Nelson, présidente de Carlson, qui est une vraie amatrice mordue de musique chorale, a commenté la façon dont on dirige et élève nos voix devient de plus en plus importante, étant donné la situation financière lamentable des arts. Elle a cité Baba Dioum : “En fin de compte, nous ne conserverons que ce que nous aimons, nous n’aimerons que ce que nous comprenons et nous ne comprendrons que ce que nous apprenons”.  Ces mots sont appropriés, car nous nous efforçons tous de communiquer avec nos spectateurs et de les faire entrer dans notre monde afin d’assurer une audience vaste et reconnaissante.

Les séances du congrès ont couvert tous les aspects requis pour en faire un programme durable et réussi. Tim Brunelle a parlé du fait que les associations chorales ont besoin d’être tout aussi futées dans leurs publicités que les grandes sociétés, car ce sont les publicités qui lancent le recrutement, les ventes de tickets et l’établissement d’une clientèle fidèle.

” Cantare! – Accroître la sensibilisation via la musique chorale” a fait un rapport sur le programme d’approche communautaire innovant intitulé Cantare! qui place des compositeurs mexicains dans des classes du Minnesota en tant que compositeurs en résidence. Cette initiative a été conçue par VocalEssence en 2008 et a touché plus de 5000 enfants depuis lors. Une séance eut lieu sur le maintien en bonne santé de notre appareil vocal et de notre corps de chefs de chœur. ” Stratégies et planification pour assurer le développement de votre chorale” nous a fait comprendre les trois points suivants: faire face à la réalité, trouver un sens et improviser. Il y eut également des séances sur : consolider les comités, faire face aux comportements de brutalité à travers la musique, les joyaux cachés de la musique chorale, etc. Il y avait tellement d’informations que c’était difficile de faire son choix. Toutes étaient fascinantes par rapport au monde choral.

Le congrès a offert aux participants des “Dine Arounds”  afin qu’ils puissent établir de nouvelles relations, des ” Speed-dating entre chefs et compositeurs” afin de partager des idées innovatrices, et des ” Consultations boutonnières” offrant des séances individuelles de 20 minutes entre des chefs de chœurs chevronnés et les participants. 

J’ai assisté au dîner et au dialogue avec Libby Larsen qui faisait partie du congrès Choral Connections du Forum des compositeurs américains. Libby est une des fondatrices du Forum des compositeurs américains. Elle a dit qu’elle trouvait incroyable que les compositeurs arrivent encore à trouver du temps pour composer alors qu’ils cherchent des textes et lisent, voyagent beaucoup et se rendent à des concerts et des répétitions, et font des recherches sur les grands changements technologiques. Elle a affirmé de manière éloquente : “c’est par la musique que j’arrive le mieux à communiquer ce que cela veut dire que d’être en vie.”

Au concert du jeudi soir The World Beloved (Le monde bien-aimé) : la Messe “bluegrass” de Carol Barnett, une soirée dont beaucoup d’entre nous se souviendront. Philip Brunelle, les chanteurs de son ensemble VocalEssence et Monroe Crossing l’ont exécutée magnifiquement dans la grande église luthérienne centrale. Avant la Messe, nous avons entendu Walden Pond de Dominick Argento, d’une beauté envoûtante, avec Argento lui-même dans le public. Le son de VocalEssence est d’une beauté et d’un mélange très purs. C’est une expérience fort unique d’entendre un groupe de “bluegrass” d’une telle musicalité. Cette collaboration n’aurait pu être meilleure que cela. Tous les participants au congrès ont reçu un CD de la Messe, et je pense bien que je vais écouter le mien jusqu’à ce qu’il soit usé !

Chorus America, Philip Brunelle et son VocalEssence nous ont offert un congrès qui sera dur à surpasser. Nous sommes tous repartis avec une tonne d’idées pour maintenir en vie la tradition chorale. Merci, Chorus America et VocalEssence, pour ces quatre jours merveilleux !

 

 

Jeanne KellyJeanne Kelly est fondatrice et directrice exécutive de l’association sans but lucratif Encore Creativity for Older Adults, qui se consacre à fournir un environnement artistique excellent, accessible et durable aux personnes âgées de plus de 55 ans, de niveaux débutant, intermédiaire ou avancé, qui recherchent une éducation dans les arts et des opportunités de spectacles sous la direction d’une artiste professionnelle. Encore est le programme de chorales pour les personnes âgées le plus grand de la nation. Avant de fonder Encore, elle a mené une carrière d’interprète, de professeur, de chef de chœur, et a travaillé dans la gestion artistique pendant 35 ans.  En tant qu’interprète, Mme Kelly a interprété des rôles importants avec des compagnies d’opéra telles que Baltimore Opera et National Opera. Elle fut la première directrice de l’école de musique Levine, en Virginie. Mme Kelly a assumé les fonctions de directrice musicale du Glee Club de l’Académie navale des États-Unis et de la chorale de l’Université de Georgetown.  www.encorecreativity.org

 

 

Traduit de l’anglais par Emmanuelle Fonsny (Australie)

PDFPrint

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *