The Cambridge Companion to Choral Music

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Edité par André de Quadros

New York: Cambridge University Press, 2012

 

Book_review_ADQ_book_COVER

 

Commentaires de Debra Shearer-Dirié, chef de chœur et pédagogue

 

André de Quadros, l’éditeur, a convié quelques brillants spécialistes de divers domaines de la musique chorale à lui apporter leur contribution. La présente publication comporte 19 chapitres abordant  plusieurs thèmes essentiels de l’art choral, souvent délaissés dans des ouvrages similaires. On y trouve trois sections: ‘La musique chorale: histoire et contexte’, ‘La musique chorale à travers le monde‘ et ‘La philosophie chorale, pratique et pédagogie’.  Plusieurs publications antérieures ont traité ces thèmes de manière dispersée, mais The Companion les rassemble en un seul volume.

Après une brève préface de John Rutter, de Quadros définit tout d’abord ce que l’on entend par musique chorale. Il fixe ensuite ses trois objectifs : replacer la musique chorale dans une perspective historique, présenter et célébrer la grande diversité de la musique chorale dans le monde, ainsi que mettre en valeur l’activité chorale et contribuer à son développement.

Les spécialistes qui ont contribué à la Section 1 sont Andrew Parrott, Chester L. Alwes, Nick Strimple et Paul Hiller.  Ces quatre premiers chapitres décrivent l’essor et la formation des ensembles vocaux, en mentionnant les principaux compositeurs et genres, des centres géographiques importants,  des personnalités politiques ou historiques et des événements affectant l’évolution de la musique chorale. 

Alwes introduit le troisième chapitre consacré à la musique chorale dans la culture du XIXème siècle, en explorant les moteurs philosophiques du XVIIIème siècle, y compris ‘Les Lumières’ et la ‘Révolution Industrielle’, une époque au cours de laquelle des penseurs tels que René Descartes, John Locke, Isaac Newton et Jean-Jacques Rousseau ont pris position. 

Dans le quatrième chapitre, Strimple, nous emmène jusqu’à l’ère moderne avec ‘La musique chorale des XXème et XXIème siècles’, couvrant le développement de la polytonalité, l’impressionnisme, l’éclectisme, le dodécaphonisme et le nationalisme. Il conclut en passant à la loupe certains progrès qui apparaissent à la fin du XXème siècle, et décrit comment la musique de contrées telles que la Mongolie et divers pays africains est progressivement devenue plus accessible.

Dans le chapitre 5, ‘La nature du chœur’, Hillier nous invite à reconsidérer ce qui motive les gens à pratiquer le chant d’ensemble.  Son récit est comme un voyage en train, tandis qu’il s’arrête pour visiter des endroits où l’on rencontre des chanteurs, en se penchant au passage sur les chœurs d’opéra et d’oratorio, les chœurs d’église, les groupes folkloriques et chœurs de concert. C’est peut-être le chapitre le plus provocateur, et il incite le lecteur à se demander ce que l’avenir pourrait bien nous réserver.

La seconde section, couvrant les chapitres 6 à 13, est dédiée aux activités chorales à travers le monde. Chaque auteur, spécialiste d’une région particulière, adopte un point de vue légèrement différent.  Les chapitres les plus intéressants sont peut-être ceux qui sont consacrés à la musique des peuples indigènes, et la façon dont celle-ci a favorisé ou influencé le cours de la musique chorale là où ils vivent.  On y trouve également certaines données statistiques des centiles de population  participant à la vie chorale.  En outre, tous les ensembles de premier plan, de même que d’importants centres de musique chorale, sont repris avec une attention toute particulière pour la diffusion de la musique chorale proprement dite. 

Les auteurs de la dernière section de l’ouvrage, intitulée ‘La philosophie chorale, pratique et pédagogie’, sont Francisco Núnez, Mary Goetze, Cornelia Fales, Wolodymyr Smishkewych, Doreen Rao, Mike Brewer, Liz Garnett, Ann Howard Jones et Simon Carrington.  Il s’agit d’études de cas, traitant soit de divers aspects de la pratique ou de la pédagogie, soit des deux.  L’élargissement du public et la diversité des ensembles y sont abordés. La question est de savoir comment les chanteurs peuvent idéalement avoir accès à un répertoire qui requiert un autre timbre vocal que celui du bel canto. La formation des futurs chefs de chœur au XXIème siècle est également traitée, tout comme l’idée de l’individualité dans nos ensembles, dont Brewer et Garnett livrent une analyse intéressante en la décrivant avec justesse comme un “microcosme de la vie sociale des hommes”.

De Quadros et tous ses collaborateurs méritent d’être félicités pour ce recueil complet d’articles.  On peut parler ici d’un ouvrage incontournable pour tous les chefs de chœur, les comités et conseils des associations musicales, les programmes tertiaires de musique, ainsi que les chanteurs. 

 

ShearerDiriéDebraDebra Shearer-Dirié est diplômée de l’Institut Kodàly de Kecskemét en Hongrie, et titulaire d’un Master d’Education musicale et d’un Doctorat en musique spécialisée dans la direction chorale de l’université d’Indiana aux Etats-Unis. Aujourd’hui, elle habite Brisbane en Australie et a enseigné la direction chorale et les études phonétiques à l’université de Queensland, aux cours d’été de l’ACCET, et à l’école d’été internationale de chefs de chœurs en Nouvelle-Zélande. Le Dr Shearer-Dirié est désormais l’Editrice des publications de l’Association Nationale des chœurs Australiens, et la représente au Conseil National. Elle est la Directrice Musicale du ‘Brisbane Concert Choir’ (Chœur symphonique de Brisbane), du Chœur de chambre ‘Vox pacifica’, de ‘Fusion’ et de ’Vintage Voices’. Courriel:  debrashearer@gmail.com

 

Traduit de l’anglais par Cécile Dupont (France)

PDFPrint

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *