Critic’s Pick: España: A Choral Postcard from Spain (Carte postale de l’Espagne)

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Proposé par Debra Shearer-Dirié, Chef de chœur et professeur

 

España: A Choral Postcard from Spain, (Carte postale de l’Espagne)  

Coro Cevantes, Dir. Carlos Aransay

(SignumClassics, Signum Records Ltd.)

 

Choral_Review_Critics_Pick_Picture_2

 

 

 

 

Choral_Review_Critics_Pick_QR_code_2

 

 

 

 

 

 

Ce vaste choix de musique chorale espagnole est incontournable pour tous les amoureux de la musique chorale. Les vingt-cinq chants nous font voyager à travers les villes d’Espagne comme Aranjuez, La Mancha, Extremadura, Valladolid, Salamanca, Galacia, Asturias, Cantabria, pour arriver enfin à Valencia et à Alicante. Les notes qui accompagnent le CD sont comme un livre de contes basés sur des faits historiques, et sur les influences socio-géographiques qui ont contribué à l’histoire musicale de l’Espagne. Avec de telles informations, Carlos Aransay, Directeur du ‘Coro Cervantes’, et Rupert Damerelle permettent à ceux qui écoutent le CD de mieux comprendre cette musique populaire ‘folk’.

Bien connu pour s’être consacré à la musique classique de la péninsule ibérique et de l’Amérique latine, ‘Coro Cervantes’ saisit avec beaucoup d’élégance le caractère et la nature de ces morceaux. Depuis la création de l’ensemble en 1995 par Aransay, son répertoire s’étend du Moyen-âge au XXIème siècle. Il se produit dans les plus belles cathédrales et salles de concerts d’Angleterre, d’Europe, d’Amérique centrale  et du Sud.

Il faudrait bien plus de place pour décrire chaque morceau ; pour illustrer le merveilleux assortiment de musique chorale de cet enregistrement, j’en ai donc choisi quelques plages. Les notes du CD disent que l’Espagne “a toujours été un “melting pot” (mélange) de différentes cultures, langues, religions et traditions”. Aurtxoa Sehaskan (plage 3), de la région basque, est une berceuse soigneusement écrite par Gabriel de Olaizola et arrangée par son frère José. Olatz Saitua, la soliste soprano de ce morceau, emporte l’auditeur avec aise et beauté au fil de cette berceuse. Arrorró (plage 19), berceuse de Las Palmas (capitale des Iles Canaries) est l’hymne officiel de la région, subtilement arrangé par Juan José Falcon Sanabria.

La flexibilité et l’agilité des voix dans El Vito  (plage 4) illustrent parfaitement la rythmique nerveuse des accompagnements, prévus initialement pour guitare. Cette danse raffinée proviendrait des tavernes d’Andalousie, où les femmes imitaient les mouvements du matador. La rythmique continue de Xivarri  (plage 2) évoque les ‘mascletàs’, sons des pétards et des fusées typiques de la région de Valencia.

Volar  (plage 6) vient de la région de Cantabria, avec ses paysages contrastés entre héritage marin et montagnes.  Passé de voix en voix, Volar fait écho dans les montagnes. Ton pare no té nas  (plage 10), qui est une transition parfaite dans cet enregistrement grâce à sa légèreté : une comptine sur les nez !

Le ‘villancico’ est une forme très courante, développée au XVème siècle dans la péninsule ibérique, et connu comme musique religieuse populaire avec des textes écrits en dialecte local. Les textes sont variés, et ce sont peut-être les textes de Noël qui sont les plus connus. Quelques éléments du ‘villancico‘ sont évidents dans El gavilan (l’épervier, plage 18).

Dans Adios Granada (plage 21), chanté par Tordiyo dans la zarzuela  ‘Los Emigrantes’,  Saita a saisi de nouveau l’esprit flamenco dans la ligne mélodique généreusement décorative, accompagnée par un ‘rasgueo’ de percussions, comme pour rappeler les pieds d’un danseur de flamenco et ses castagnettes.

La compilation se termine avec les mélodies apaisantes et harmonieuses de la Balada de Mallorca de Manuel de Falla.

Les chanteurs de ‘Coro Cervantès’ parviennent à retranscrire chaque nuance de cette musique d’Espagne. Les revirements de l’histoire et les joies doivent être interprétés de manière à pouvoir peindre les plus beaux paysages, ou simplement bercer un jeune enfant pour qu’il s’endorme.

Aransay dirige ainsi ses chanteurs à travers de toutes ces émotions, avec toute l’attention et le dévouement qu’il porte à cette musique qui lui est chère.

 

 

ShearerDiriéDebraDebra Shearer-Dirié est diplômée de l’Institut Kodaly de Kecskemet en Hongrie, et titulaire d’un Master d’Education musicale et d’un Doctorat en musique spécialisée dans la direction chorale de l’université d’Indiana aux Etats-Unis. Aujourd’hui, elle habite Brisbane en Australie et a enseigné la direction  chorale et les études phonétiques à l’université de Queensland, aux cours d’été de l’ACCET, et à l’école d’été internationale de chefs de chœurs en Nouvelle-Zélande. Le Dr Shearer-Dirié est désormais l’Editrice des publications de l’Association Nationale des chœurs Australiens, et la représente au Conseil National. Elle est la Directrice Musicale du ‘Brisbane Concert Choir’ (Chœur symphonique de Brisbane), du Chœur de chambre ‘Vox pacifica’, de ‘Fusion’ et de ’Vintage Voices’. Email : debrashearer@gmail.com

 

 

Traduit de l’anglais  par Anne-Laure Pitici (France)

PDFPrint

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *