Editorial ICB 03-2012

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Andrea Angelini, ICB Managing Editor

 

Chers lecteurs,

 

Vous avez sans doute remarqué que les derniers numéros de l’ICB jouissent d’un nouveau graphisme et d’un nouveau look. Vous allez sans doute avoir du mal à le croire, mais ce nouveau look est parti d’une conversation en février dernier dans une brasserie typique bavaroise lorsque Graham Lack, avec qui je partage les joies et difficultés d’éditer l’ICB, et moi-même nous sommes rencontrés pour discuter du journal et tenter de trouver une façon de le rendre plus attractif et de rajeunir son look.

 

Je dois bien admettre que cela nous a coûté quelques bières (mais nous sommes tous deux restés sobres, promis juré !) avant de trouver les réponses à nos questions et d’y concocter les solutions que vous pouvez désormais voir concrétisées dans votre journal. Nous n’avons pas encore tout à fait fini : quelques petites modifications devront encore être apportées car, pour ainsi dire, les premiers numéros à publier après le “grand changement ” serviront de test. Toutefois, nous ne sommes pas loin du but. Je serais ravi de connaître votre opinion : j’espère donc que beaucoup d’entre vous m’écriront pour me la communiquer !

 

Le règlement du second Concours International de Composition Chorale de la FIMC a été publié dans le dernier numéro, et ce fut d’emblée un succès : nous avons déjà reçu beaucoup d’inscriptions. Le prix pour le gagnant du concours est en effet très attrayant : le compositeur dont l’œuvre sera considérée comme la meilleure se verra remettre 5000 euros, et son œuvre sera jouée par le célèbre chœur philippin ‘Philippine Madrigal Singers’, dirigé par Mark Anthony Carpio. Il y a également un autre prix attrayant, pour le compositeur dont l’œuvre présentera la plus grande ‘originalité harmonique’ : l’occasion de faire une répétition-atelier avec le jeune ensemble vocal britannique VOCES8. Vous pourrez retrouver dans le présent numéro de l’ICB des entretiens avec ces deux chœurs.

 

Comme d’habitude, il y a un large éventail d’évènements un peu partout dans le monde : dans ce numéro, nous nous concentrons sur le ‘Musica Sacra International’, festival de Marktoberdorf qui vient juste de s’achever. Ce festival fut dédié, comme de tradition, à la promotion du respect mutuel et de la tolérance entre les différentes religions. Félicitations à Dolf Rabus et son équipe, pour l’excellente qualité du contenu artistique et pour une organisation toujours aussi efficace.

 

Vous pourrez trouver d’autres reportages en provenance de Zagreb, où s’est tenu en avril le congrès biennal ‘Ars Choralis’, consacré à tout ce qui tourne autour du monde de la musique chorale. Un mini-colloque comprenant concerts, cours, ateliers, publications,… avec une communication intéressante sur la Musique d’Eglise (liturgique) australienne, qui nous fait entrer dans un univers musical qui peut-être, c’est triste à dire,   n’est pas vraiment bien connu. Et ne ratez pas les reportages de Leipzig sur le treizième festival de chœur A Cappella, sur le ‘Gondwana National Choral School’ et sur la musique chorale en Corée. Au sujet de la Corée, je tiens à rappeler à nos lecteurs que nous sommes en train de tout préparer pour le prochain ‘Symposium sur la  Musique chorale’ qui se tiendra en 2014 en Corée du Sud. Bien sûr vous voulez tous y participer : ce sera l’occasion d’en apprendre plus sur les traditions du chant choral coréen !  

 

Le dossier de ce numéro traite de la situation de la musique chorale en Grèce et à Chypre, deux pays méditerranéens dans lesquels le World Youth Choir (Chœur mondial de jeunes) se produira cet été. Comme vous le constaterez, les débuts du chant choral là-bas remontent à plus de deux mille ans.  

 

Je vous laisse découvrir par vous-même le reste des reportages. L’ICB est, comme toujours, un fidèle ami et compagnon des amoureux de la musique chorale. Et n’oubliez pas que vous pouvez désormais le consulter en ligne sur http://icb.ifcm.net.

 

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter, de tout chœur : “bonne lecture”!

 

Traduit de l’italien par Aude Courbouleix (France)

PDFPrint

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *