Du Rédacteur de l’ICB……

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Andrea Angelini

Rédacteur de l’ICB

 

La première chose que le nouveau rédacteur d’un magazine se doit de faire est bien évidemment de se présenter à ses lecteurs. Et je devrais détester enfreindre cette règle ! Je suis le nouveau rédacteur en chef de l’ICB ; cette édition marque le début de mon travail, que j’espère continuer pour bien d’autres numéros. Et quelle tâche ! Une énorme responsabilité, lorsqu’on pense que l’ICB est lu dans le monde entier et que les décisions du rédacteur en chef seront soigneusement examinées et évaluées, et, je l’espère, appréciées sur les cinq continents.

Permettez-moi de commencer par l’expression de mes souhaits les meilleurs et les plus chaleureux à Jutta Tagger, qui a assumé cette tâche  pendant pas moins de dix-sept ans (incroyable mais vrai) ! Un record, j’en suis certain. Comment remercier quelqu’un qui a consacré presque vingt ans de sa vie, et ce avec une patience infinie, à coordonner des musiciens répartis tout autour du monde ? C’est grâce à elle et à sa persévérance que l’ICB est devenu un magazine dont la réputation n’est plus à faire sur la scène chorale actuelle. Inutile de préciser que mes remerciements vont également à tous les collaborateurs et traducteurs qui rendent possible ce projet. Mes remerciements les plus chaleureux aux membres de l’équipe éditoriale de la FIMC qui ont eu suffisamment confiance en ma capacité à prendre la gestion de la rédaction de ce magazine. Je ferai de mon mieux pour ne pas les décevoir, et j’espère vous surprendre avec des articles toujours plus intéressants.

Et maintenant, laissez-moi me présenter : je suis chef de chœur à temps complet et je suis déjà rédacteur en chef d’un magazine choral italien. Fin de l’histoire ! A partir d’aujourd’hui, j’aimerais que vous ne voyiez en moi que « l’ami de toutes les chorales et associations chorales ». L’ICB fera tout son possible pour être « un foyer pour tous », une fenêtre ouverte sur la scène internationale, par laquelle vous pouvez tous observer ce qui se passe dans le monde de la musique chorale. J’attends le maximum de tous nos collaborateurs, car un magazine n’est bon que lorsque chacun donne le meilleur de lui-même pour bien faire.

Vous pouvez m’envoyer un courriel pour me demander conseil ou me proposer une contribution, ou bien pour critiquer ou exprimer votre désaccord avec ce que nous publions.

Merci beaucoup à tous.

 

angelini-signature

 

 

 

Andrea Angelini

aangelini@ifcm.net

 

Traduit de l’anglais par Isabelle Métrope, Allemagne

PDFPrint

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *