Message from the President

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chers amis,

Le Comité exécutif et le Conseil d’administration de la FIMC se sont réunis en juillet à Pécs, en Hongrie. À l’ordre du jour se trouvaient des points significatifs pour l’avenir de la FIMC, des opportunités pour nos membres, et un retour sur le fonctionnement de la FIMC. TRÈS passionnant !

Un nouveau membre du Conseil: tout d’abord nous avons ajouté un nouveau membre au Conseil. Proposé par les Conseils de trois organisations chorales d’Amérique latine, Oscar ESCALADA est largement impliqué dans la musique chorale internationale depuis aussi longtemps que je m’en souvienne. Il est réputé comme compositeur, chef et administrateur. L’an dernier il a été membre du comité artistique du 10ème Symposium mondial de musique chorale à Séoul, en Corée du Sud. En outre, il a présidé l’organisation America Cantat qui a recueilli un franc succès. Il travaille actuellement avec la FIMC et l’ACDA – American Choral Directors Association (Association Américaine des Chefs de Chœurs, membre fondatrice de la FIMC) à mettre sur pied le prochain America Cantat qui se tiendra du 21 au 31 août 2016 à Nassau, aux Bahamas. Oscar ESCALADA fait preuve d’une très solide éthique dans son travail, et bénéficie du soutien de collègues importants dans sa région du monde. Nous sommes honorés de le compter parmi nous.

Un plan d’actions décennal: le Conseil a prévu un plan d’actions sur 10 ans, axé sur ce que furent les buts premiers de la FIMC lors de sa création : l’aide à nos membres fondateurs dans tous les aspects de la musique chorale internationale. La vocation de la FIMC est de détecter et de développer de nouvelles opportunités pour nos membres fondateurs, afin qu’ils les exploitent en vue d’élargir les perspectives de leurs propres membres. Citons, par exemple, la nouvelle Exposition Chorale Mondiale 2015 de la FIMC, qui aura lieu en novembre prochain à Macao (Chine), le travail approfondi de Chefs Sans Frontières en Afrique, sur l’ensemble du continent américain et en Asie-Pacifique ou bien la seconde édition du Forum Mondial de la FIMC, qui se tiendra lors d’Europa Cantat l’an prochain. L’ensemble de ces projets se développent en étroite collaboration avec nos Membres Fondateurs. Notre espoir est qu’ils servent de “graines” que ces Membres Fondateurs feront germer parmi leurs propres membres.

Un nouveau modus operandi: Avec la réécriture de nos statuts et de nos règlements l’an dernier lors de l’assemblée générale, un grand pas a été accompli dans notre fonctionnement. Ce nouveau modus operandi conserve un modèle artistique performant déjà en place tout en instituant de nouvelles règles:

  1. Suppression de tout lien financier avec une instance gouvernementale,
  2. Des responsabilités administratives transversales (plutôt que centralisées par les seuls Secrétaire Général ou Directeur Exécutif),
  3. Un Conseil qui travaille,
  4. Un nouveau système de financement assurant un apport régulier d’argent pour le fonctionnement.

Un statut non-lucratif: Il y a deux ans nous avons créé la “FIMC-USA”, une association similaire à but non-lucratif dont le seul objet est de lever des fonds pour la FIMC. Cette association est gérée par un Conseil d’administration américain, dont le président est également celui de la FIMC. Cela garantit continuité et transparence.

Des bureaux dans le monde entier: Nous œuvrons pour disposer de bureaux sur les cinq continents ; actuellement nous avons des bureaux encore temporaires en Europe et en Asie. Ce maillage constituera une bonne base pour que les futurs changements de direction opérés dans un autre pays, soient gérés efficacement.

Une Direction réduite: Nous avons constitué un Comité exécutif opérationnel et un Conseil d’Administration réduits et plus denses à la fois (passant respectivement de 7 et 40 à 5 et 14 membres). Cela permet de prendre des décisions plus rapidement, tout en conservant une certaine souplesse. Chacun des membres (désormais défrayé) a souhaité être partie prenante de la gestion d’un ou de plusieurs projet(s).

Il y a tant d’autres choses… Je vous les garde au chaud pour le prochain éditorial!

Notre avenir me réjouit: je le vois comme le miroir du passé, construit sur une structure nouvelle et durable, nous menant vers un futur brillant et jalonné de nouveaux aboutissements. De nombreuses personnes s’impliquent d’ores et déjà dans la musique chorale de par le monde. Soyez vous aussi l’un d’entre eux: rejoignez la “nouvelle FIMC”!

Michael J. Anderson, Président

 

Traduit de l’anglais par Jean Payon (Belgique)

PDFPrint

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *