Critique de livre: Chant diphonique en groupe (Stuart Hinds, 2020)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Par T. J. Harper, DMA
Le travail de Stuart Hinds, tel qu’exprimé dans Group Singing with Overtones, est plus qu’une introduction à la pratique technique et à l’exécution du chant diphonique. Cette entrée tend à proposer une enquête macro-à-micro décrivant spécifiquement ce qu’est le chant diphonique, pourquoi il est important pour les chanteurs modernes et, plus important encore, comment il peut être réalisé avec succès dans des contextes de groupe pour les non-professionnels.

Stuart Hinds a fourni un texte strict qui présente un inventaire pratique pour le chef de chœur expérimenté ainsi que pour le praticien choral novice. Hinds est compositeur actif, musicien interprète et professeur. Ses compositions incorporent de la musique électroacoustique et une partie substantielle de sa production est “consacrée à des œuvres mettant en vedette son style unique de chant diphonique”. En tant que compositeur, Hinds a réalisé de nombreuses œuvres dédiées à l’enseignement et à l’exécution du chant diphonique solo. Dans ce dernier travail, il a porté son attention sur l’instruction et la pédagogie spécifique du chant diphonique réussi par des groupes. Destinée à la formation des chanteurs et des directeurs d’ensemble, la construction de la leçon de chant diphonique est abordée avec un souci méthodique des détails techniques ainsi qu’une utilité réaliste pour le processus d’apprentissage.

La préface du livre est l’aperçu, la raison d’être et la philosophie de l’auteur vis-à-vis du chant diphonique et de sa place en tant que forme percutante d’art vocal.  Cet aperçu comprend des recommandations spécifiques pour soutenir les chanteurs amateurs et non professionnels tout comme l’ensemble choral standard.

Le premier chapitre complet, le chapitre 4, est consacré à l’explication des objectifs d’enseignement et d’apprentissage uniquement axés sur le chant diphonique de groupe.  L’attention portée aux fondements techniques au cœur du chant diphonique approprié dans ce chapitre crée l’échafaudage sur lequel le chant diphonique réussi et continu est rendu possible.  Cela comprend 1) le travail de la voix dans les échauffements: posture, respiration, phonation et résonance; et 2) le chant diphonique: harmoniques au premier plan, et le chant à l’unisson.

Les quatre chapitres suivants sont spécifiquement consacrés à la déconstruction et à l’analyse de la façon dont l’enseignement du chant diphonique pour les groupes peut être abordé.  Le chapitre 5 jette un regard très apprécié et axé sur les détails sur la façon dont la première leçon de chant diphonique pour les groupes peut être abordée. Comme au chapitre 4, l’auteur préface cette section avec une justification et une philosophie substantielles qui fournissent une feuille de route soigneusement construite pour assurer l’engagement et la sensibilisation du groupe. Des directives et des démonstrations semi-scénarisées supplémentaires aident à combler les lacunes de contenu qui peuvent exister pour les non-initiés. Le chapitre 6 fournit des informations précieuses sur les difficultés que les groupes débutants peuvent rencontrer et les remèdes techniques possibles. Le chapitre 7 continue d’éclairer le processus pédagogique à travers des leçons ultérieures avec une attention portée à des exercices spécifiques liés à la position du palais mou, à l’ajustement du tractus vocal, aux modifications physiologiques externes et internes, aux ajustements du tractus vocal avec des fondamentaux moyens-graves pour les voix masculines et aiguës, à la réalisation de partiels et aux harmoniques ascendantes/descendantes. Le chapitre 8 répète et résume la raison d’être des activités de chant diphonique pour les groupes. Ces activités comprennent des stratégies d’échauffement, des exercices de justesse, des questions-réponses, des chants à plusieurs voix et de l’improvisation structurée supplémentaires.  La pertinence accrue de ce chapitre permet d’élaborer des stratégies techniques supplémentaires ainsi qu’un ton plus favorable pour les groupes débutants.

Il y a une multitude de considérations pratiques dans les chapitres 9 et 10 qui mettent l’accent sur des défis spécifiques pour le chant diphonique trouvé dans les compositions. Dans chaque cas, les questions techniques sont exposées plus en détail avec précision et clarté. Les processus techniques et les applications pratiques des activités conçues dans ces chapitres contribuent grandement à développer et à élargir la capacité du groupe à produire un chant diphonique cohérent en utilisant des compositions spécifiques de l’auteur.

Group Singing with Overtones de Stuart Hinds s’avère être bien plus qu’une référence de poche pratique pour ce style de vocalisme. Cette approche pédagogique novatrice et incisive du chant diphonique pour les groupes ouvre la porte aux chefs de chœur pour fournir un enseignement précis et adéquat à leurs chanteurs, quelles que soient leurs capacités ou leurs aptitudes techniques.

Version électronique du livre sur:

Group Singing with Overtones

 

 

 

 

 

 

 

 

Traduit de l’anglais par Geneviève Van Noyen, relu par Jean Payon

T. J. Harperest professeur agrégé de musique, directeur des activités chorales et directeur du département de musique de la Loyola Marymount Universityà Los Angeles, Californie. Il dirige les trois ensembles choraux de l’Université et est responsable des cours de direction, de méthodes chorales secondaires, de direction appliquée et de voix appliquée. Le Dr Harper a reçu un doctorat en musique de l’Université de Californie du Sud, où il a obtenu son diplôme avec distinction. www.harpertj.com

 

PDFPrint

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *