Témoignages et Réflexions sur le 11e Festival International de Chant Choral et le Sommet Mondial de Musique Chorale de la FIMC

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Beijing, juillet 2012

 

Les 16 et 17 juillets derniers s’est tenu à Beijing le Sommet Mondial de Musique Chorale de la FIMC. À cette occasion, des experts en chant choral venus de 24 pays différents se sont rassemblés en Chine pour deux jours de rencontre et d’échange. On distinguait parmi eux le président, le vice-président, des consultants (Advisors) et des membres du comité de la FIMC, ainsi que nombre de chefs de chœurs originaires de l’Union Européenne et de la région Asie-Pacifique. Ils ont parlé de l’état actuel de la musique chorale, de la relation entre son développement et les gouvernements, et de la fonction sociale qu’elle peut avoir. Ils ont également partagé leurs réussites dans le domaine de l’organisation de chœurs, et ont aussi discuté des problèmes inhérents à l’art de la musique chorale.

Ces amis et experts connaissaient bien la situation actuelle de la musique chorale en Chine, et ont pu nous faire part de la situation dans d’autres régions du monde.

Le Sommet Mondial de Musique Chorale de la FIMC a été un succès, et nous sommes persuadés qu’il aura une influence croissante dans le domaine de la musique chorale.

L’organisation du Sommet Mondial de Musique Chorale de la FIMC a marqué la première coopération entre la ‘China Chorus Association’ (Association Chinoise du Chant Choral) et la FIMC. Nous savions déjà que la FIMC jouait un rôle important dans la promotion de l’art de la musique chorale à travers le monde, et nous avons beaucoup appris au cours de ce Sommet. Nous avons réalisé que nous avons encore un long chemin à parcourir pour que notre musique chorale soit au niveau des plus grandes. Nous avons besoin du monde pour développer notre musique chorale, et nous avons tout particulièrement besoin du soutien de la FIMC. Le Sommet Mondial représentera un tournant dans l’histoire du développement de la musique chorale en Chine.

Persuadés d’être maintenant et à l’avenir de bons partenaires pour la cause mondiale de la musique chorale, nous travaillerons à renforcer les liens entre la ‘China Chorus Association et la FIMC. Nous espérons que la FIMC et ses membres sauront nous soutenir, et viendront souvent en Chine.

Bienvenue en Chine !

China Chorus Association

Tian Yubin, Président 

 

The opening ceremony
The opening ceremony

 

D’abord intimidé par l’importance de l’événement, le poids de la responsabilité de représenter tout le continent africain, la taille et la nouveauté de l’expérience et l’honneur d’avoir été invité par la FIMC à participer à un évènement de stature mondiale, s’est non sans nervosité et appréhension que notre ‘Nelson Mandela Metropolitan University Choir (Chœur de l’Université Métropolitaine Nelson Mandela), débarqué tout droit de Port Elizabeth en Afrique du Sud, a atterri dans l’impressionnant aéroport de Beijing. Mais Alex et Chen, nos accueillants guides-hôtes, ont rapidement balayé toutes nos inquiétudes.

D’emblée, c’était clair : tout le monde était en mode festival, attendant d’être diverti, étonné, et d’en prendre plein les oreilles. Et notre chœur n’a pas fait exception à la règle ! Mais autant nous avons été “étonnés” par la “normalité” des Chinois (“ ils sont des personnes, comme vous et moi… ), et surpris par la sophistication et l’échelle de leurs villes, autant les aficionados des concerts chinois ont été eux aussi étonnés par la richesse de la magie arc-en-ciel de notre chœur, la diversité des genres qu’il aborde (du western à la musique populaire chorégraphiée, en passant par nos vibrants chants traditionnels, nos percussions, nos danses et nos youyous). Bien que parfois déconcerté par “l’étiquette africaine” de nos concerts (au cours de notre représentation à Shanghaï, des Sud-africains présents dans l’assistance ont applaudi et à nos chansons traditionnelles), le public chinois a fini par être conquis par l’enthousiasme du chœur, son énergie contagieuse et son désir sincère de toucher le cœur de leur auditoire.  À notre plus grande joie, les spectateurs asiatiques, pourtant normalement si discrets, ont sauté sur leurs pieds, applaudissant à tout rompre comme si leur réserve s’était envolée.

Nous avons trouvé la cérémonie d’ouverture spectaculaire, et notre concert de Beijing nous a grandement satisfaits ; mais c’est cependant au cours de l’atelier de chant choral tenu à l’Université de Beijing que nous avons, en toute simplicité, ressenti le pouvoir de la musique et du chant choral. Nous avons discuté (grâce à Céline, notre charmante traductrice) de certains aspects techniques, parlé du multiculturalisme et de la musique traditionnelle, nous leur avons présenté l’origine de travaux demandés tels que Horizons et Chariots – et nous sommes concentrés sur le rôle de l’émotion dans la composition et la direction de chœur. Nous avons été touchés par le nombre de participants qui sont venus nous voir pour nous dire (principalement par gestes, et dans un anglais approximatif) qu’ils avaient pleuré pendant nos représentations. Mais qui a besoin du langage pour découvrir que nous sommes tous pareils, que les autres sont “des personnes comme vous et moi”, simplement “des voix en harmonie”?

Nelson Mandela Metropolitan University Choir

Junita Lamprecht-van Dijk (chef de chœur)

Péter Louis van Dijk (compositeur)  

 

 

Faire partie des six chœurs invités par la Fédération Internationale de Musique Chorale, chacun désigné pour représenter son continent lors du Sommet Mondial de Musique Chorale de la FIMC, a été un honneur pour moi et pour les 43 autres membres du ‘Young People Chorus of New York City’ (Chœur de Jeunes de la Ville de New York) qui y ont participé.

 

The Youth People Chorus from New York City
The Youth People Chorus from New York City

 

Nous étions réellement contents à l’idée de rencontrer des chœurs exceptionnels et de voir de nos propres yeux les merveilles historiques de la Chine. Une fois arrivés, nous avons été étonnés d’apprendre que plus de 10.000 participants s’étaient mobilisés pour mettre en place le programme du 11e Festival International annuel de Chant Choral de Chine, alors que c’était la première année que la FIMC s’impliquait en Chine.

Le mouvement choral gagne en importance en Chine, et les ministres de l’éducation et de la culture comprennent l’importance de la musique chorale dans la vie des jeunes et des moins jeunes. Les ateliers du sommet choral de la FIMC nous ont permis d’en apprendre plus sur les activités chorales à travers le monde. Être témoins, apprendre et s’inspirer de tant d’excellents ensembles venus des quatre coins du monde, tous ici pour partager leur énergie et leur amour du chant, renforce notre conviction que la musique chorale est probablement l’art le plus à même de rapprocher les communautés et d’apporter la joie.

Les expériences qui nous ont le plus marqués furent la réaction du public dans les villes de Guangzhou et de Beijing. A Guangzhou, nous avons donné deux concerts : le premier a eu lieu dans le magnifique opéra de 2500 places situé au cœur de la ville avec le chœur australien ‘Gondwana Voices’ ; le second a quant à lui permis au YPC (Young People’s Chorus) de présenter un programme de deux heures, ouvert à tout public, et qui s’est quasiment donné à guichet fermé. Le jour suivant, dès notre atterrissage à Beijing, nous nous sommes dirigés vers le gigantesque MasterCard Center pour des balances en vue de la cérémonie d’ouverture du Sommet Mondial de Musique Chorale et du 11e Festival Choral International. C’est avec grand enthousiasme que nous avons appris que plus de 10.000 chanteurs participeraient à l’évènement et que la soirée entière serait diffusée par la télévision chinoise. Deux jours plus tard, au ‘Chinese Conservatory of Music’ (Conservatoire de Musique de Chine), le YPC a chanté un programme complet de 90 minutes devant une salle comble, et il paraîtrait même que des personnes faisaient la file devant la salle dans l’espoir d’y entrer. La réponse du public a été tout à fait extraordinaire. Après le second rappel, nous avons été félicités par nombre de spectateurs qui voulaient nous serrer la main, se faire prendre en photo avec nous, obtenir un autographe ou encore nous signifier combien ils avaient apprécié notre concert.

Nous avons également pu profiter de notre séjour pour faire quelques visites. Nous avons vu la Cité Interdite et eu la chance de nous promener à travers le Palais Impérial, autrefois résidence des empereurs de Chine. Nous avons adoré développer nos talents de marchandeurs au Marché de la Soie, et nous n’oublierons jamais notre voyage jusqu’à la Grande Muraille de Chine, l’une des Sept Merveilles du Monde. Nous avons vraiment été gâtés.

Nous souhaitons vivement remercier la FIMC de nous avoir invités à participer au premier Sommet Mondial de la Musique Chorale. Grâce à elle, nous avons pu non seulement faire connaître au monde du chant choral le YPC, un chœur américain unique fait de la diversité de la société américaine, mais nous avons également eu l’opportunité de créer des liens forts avec nos nouveaux amis chinois et les autres chœurs extraordinaires venus de partout dans le monde.

Young People’s Chorus of New York City

Francisco J. Núñez, Directeur Artistique/Fondateur

 

 IFCM President Micheal Anderson and CAEG President Yu congratulating winners
IFCM President Micheal Anderson and CAEG President Yu congratulating winners

 

Ce n’est pas tous les jours que le chœur ‘Gondwana Voices’ traverse l’océan. Nos esprits ont tous été marqués par cette expérience unique, mêlant l’excitation des voyages à la joie de se produire avec d’autres jeunes chanteurs. Lors d’une tournée internationale, il est difficile de masquer son impatience à l’idée de découvrir de nouveaux lieux, de nouveaux plats, de nouvelles cultures, et par-dessus tout de nouveaux amis.

Le chœur ‘Gondwana Voices’ n’a pas souvent l’occasion de jouer sur une scène mondiale. Cela est dû d’un côté à l’éloignement de l’Australie par rapport au reste du monde choral, et de l’autre à notre décision de chanter d’abord pour le plaisir plus que pour la compétition.

C’était donc pour nous un grand honneur que d’avoir été sélectionnés pour participer au Sommet International de Musique Choral de la FIMC qui a eu lieu en juillet à Beijing.

Le voyage en Chine a été effectué par 37 chanteurs âgés de 12 à 16 ans, Mark O’Leary, notre dévoué chef de chœur, une équipe de soutien et moi-même. A cette occasion, nous avons présenté un programme soit entièrement a cappella soit utilisant des instruments joués par les chanteurs. La tournée a été courte bien que dense, commençant par la ville de Guangzhou, où règnent chaleur et humidité. En plus de partager un concert avec le dynamique ‘Young People’s Chorus of New York City’ dans le magnifique Opéra de Guangzhou, nous avons pu admirer non sans jalousie les installations de Palais des Enfants de Guangzhou. Nous avons également eu la chance d’être invités à une réception donnée par le Consulat d’Australie.

Puis nous sommes arrivés à Beijing, juste à temps pour faire une apparition à un diner officiel en l’honneur des 40 ans de relations commerciales sino-australiennes; et c’est le lendemain, après notre ascension de la Grande Muraille, que les activités du Sommet ont commencé.

Le jour du Spectacle d’Ouverture a vraiment marqué nos choristes. Ils ont certainement apprécié leurs trois minutes passées sur scène, où ils ont chanté de tout leur cœur ; cependant ce n’était rien à côté de la joie de passer du temps avec les autres chœurs, de rencontrer d’autres jeunes chanteurs venus des quatre coins du monde, et de chanter les uns pour les autres. Ces moments passés ensemble ont passé beaucoup trop vite.

Se produire dans la salle comble du Conservatoire de Chine a créé pour nous un sentiment extraordinaire, et nous avons apprécié partager ce moment avec le Chœur de Jeunes de l’Asie Pacifique. Bien qu’appartenant à une tranche d’âge différente, ce chœur avait beaucoup en commun avec ‘Gondwana Voices’ car comme chez nous, les chanteurs viennent d’endroits différents et n’ont que peu de temps de répétition, ce qui en fait des moments précieux. C’était un public très chaleureux et réceptif.

La partie la plus délicate pour nous était d’animer un atelier de trois heures. Il fallait trouver ce que les chefs de chœur souhaiteraient apprendre de notre chœur australien. Nous avions peur de ne pas pouvoir assurer une séance aussi longue, d’autant plus avec l’ajout de la traduction. Cependant cet atelier est devenu pour nous l’un des moments les plus importants de notre séjour, car il a été réellement apprécié des participants et nous aurions été ravis de continuer plusieurs heures encore. Je garderai toujours en mémoire cette scène pleine de chanteurs australiens et chinois, et cet auditorium rempli interprétant joyeusement un chant et une danse du Détroit de Torres.

Les jeunes se souviendront certainement de leur rencontre avec le panda, de leur conquête de la Grande Muraille et de leur visite de l’inspirante Cité Interdite. Mais plus que cela, ils se rappelleront toujours l’accueil des spectateurs et leur réaction chaleureuse à ce que représentaient pour eux la musique australienne et notre style de prestation. Nous avons hâte de pouvoir revenir en Chine. Au nom de ‘Gondwana Voices’ j’adresse mes remerciements et je félicite la FIMC et le Concours International de Chant Choral de Chine pour avoir organisé cet évènement unique.

Gondwana Voices

Lyn Williams, Chef de Chœur

 

Masterclass with Guy Jansen, New Zealand
Masterclass with Guy Jansen, New Zealand

 

Je suis venu à Beijing pour représenter le ‘Barker College’, membre de la FIMC depuis début 2012. J’ai passé une semaine formidable, sous le signe de l’expérience culturelle et artistique. Les chœurs invités ont assuré des prestations inoubliables, et je garderai toujours en mémoire le concert du ‘Nelson Mandela Metropolitan University Choir’.

J’ai accueilli la chance de rencontrer des leaders du monde choral, et j’ai maintenant des amis aux quatre coins du globe.

Je suis plus que jamais convaincu que la musique chorale est une force qui aide à rapprocher les cultures différentes, et un art qui a besoin de défenseurs passionnés. Je suis ravi d’avoir eu la chance de pouvoir visiter quelques-uns des sites culturels les plus connus de Chine, et je remercie nos hôtes chinois pour leur courtoisie et leur hospitalité sans faille. Quand je suis arrivé en Chine, je ne connaissais du pays que ce que j’en avais appris en classe; j’en suis reparti avec une compréhension plus profonde de sa culture, et une réelle affection pour ses habitants. Tous ces éléments m’ont redonné de l’énergie en tant que directeur de chœur, et m’ont permis d’élargir ma vision des choses. N’est-ce pas là un témoignage de tout ce que la FIMC représente ? J’attends avec impatience les prochaines occasions que la FIMC aura à m’offrir, et il est certain que ce ne sera pas ma seule visite en Chine.

Barker College, Sydney, Australie 

Peter Ellis, Responsable des Programmes Choraux

 

 

Depuis 1999, nous avons participé aux Symposiums de la FIMC à Rotterdam, Minnesota, Kyoto, Copenhague et Beijing. Et nous continuerons certainement de participer à leurs activités.

En Turquie, nombre de chœurs spécialisés dans la musique polyphonique ont été créés ces 30 dernières années, dans des écoles ou des universités, des chœurs de jeunes ou des chœurs d’enfants. En ce qui concerne la musique chorale, nous avons pu remarquer des innovations et des progrès importants que les chœurs turcs ont su montrer au travers de leurs activités nationales et internationales, malgré des contraintes financières importantes.

En tant que membres, nous suivons de près les activités de la FIMC non seulement au niveau international mais aussi au travers de magazines, d’opérations de promotions et de newsletters.

En participant aux symposiums, nous apprenons toujours les derniers concepts, les répertoires et sons les plus récents. Nous développons notre expérience et nos connaissances pendant les ateliers et les master classes. Et en plus de tout cela, nous nous faisons plaisir en participant à tant d’activités chorales. Ainsi quand nous rentrons chez nous, c’est toujours plein de joie et d’espoir. Nous avons vécu la même chose à Beijing, accompagnés du sens chinois de l’hospitalité et de leur culture chorale.

Nous sommes également déterminés à promouvoir le développement de la musique chorale dans toutes les classes d’âges et couches de la société turque, où nous avons un public extraordinaire qui apprécie et soutient la musique chorale.

Nous souhaitons une longue vie à la FIMC et à ses activités internationales !

Chœur de Jeunes de la Radio Nationale Turque d’Istanbul

Gokcen Koray, Chef de Chœur

Opéra et Ballet National d’Ankara

Seval Irmak, Chef d’Orchestre

 

 

Traduit de l’anglais par Mélanie Clériot (France)

Edited by Gillian Forlivesi Heywood, Italy

 

 

IFCM_News_IFCM_China_Choral_Summit_BEIJING_DECLARATION 2

PDFPrint

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *