Deux Mondes unis dans la Fédération Internationale pour la Musique Chorale

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Par Agastya Rama Listya, Chef de chœur

Avant-propos

Être membres de la Fédération Internationale pour la Musique Chorale (FIMC) a permis à deux musiciens de différents hémisphères, étrangers l’un à l’autre, de collaborer à un projet de prestation conjointe – récemment, l’auteur a dû abandonner le plan initial alors qu’il avait commencé ses études de doctorat en ethnomusicologie à l’Université d’Otago, en Nouvelle-Zélande.

Le projet a commencé quand Ulrich Krämer, d’Allemagne, profitait de ses vacances estivales en 2012. Comme il avait prévu de passer ses vacances en Indonésie, il a pris contact avec quatre membres de la FIMC originaires d’Indonésie, dont l’auteur. Le 28 Août 2012, nous nous sommes rencontrés à Salatiga, au centre de l’île de Java, et échangé quelques idées possibles pour la collaboration de 2014. Cette réunion a abouti à la tenue d’un concert commun comportant un chant de Noël classique allemand et quelques noëls populaires. Plus tard, au début de l’année 2014, Ulrich a envoyé un e-mail à l’auteur et suggéré Weihnachtsoratorium (l’Oratorio de Noël) de Jean-Sébastien Bach. Cette composition chorale de grande envergure a été choisie pour trois raisons: 1) le thème correspond à Noël; 2) elle n’est pas trop difficile, et pourtant elle est intéressante; et 3) elle comporte plusieurs parties susceptibles d’être choisies et réalisées séparément. Lors des discussions intenses au début de l’année 2014, on a également décidé d’impliquer le chœur et l’orchestre du Département de Musique de Satya Wacana.

Cet article vise à décrire le projet commun et ses avantages, ainsi que présenter les projets de coopération qui peuvent être développés entre membres de la FIMC dans le but d’élargir les relations et approfondir la compréhension interculturelles, en particulier ceux liés au développement de chorales.

Weihnachtsoratorium Concert

Les différences culturelles ne sont pas faciles à gérer. Par exemple, la préparation de soi, l’initiative, la discipline et l’engagement étaient devenus des barrières culturelles qui gênaient les répétitions. Pendant les deux premières semaines de pratique (à la mi-novembre 2014), Ulrich a constaté que certaines des instructions importantes sur archet n’avaient pas été ajoutées aux partitions de la section des cordes. Pire encore, certains joueurs de cordes n’avaient pas eu les partitions de musique avec eux. À d’autres moments des répétitions, Ulrich a trouvé deux problèmes fondamentaux: 1) le retard, et 2) le manque de responsabilité parmi les chanteurs et les musiciens. Cependant, lui, les chanteurs et les musiciens ont finalement appris à s’adapter les uns aux autres. Ce processus d’apprentissage a aidé les participants à profiter éventuellement des différences culturelles; et donc les séances de répétitions se sont mieux passées. 

Le concert a été donné consécutivement dans trois églises situées dans des villes différentes. Le premier était à Gereja Bethel en Indonésie (L’Église de Béthel d’Indonésie) à Hasanudin, Salatiga, le 4 décembre 2014, tandis que les deuxième et troisième ont eu lieu respectivement au Gereja Isa Almasih (Église de Jésus-Christ) à Pringgading, Semarang, le 5 décembre 2014, et au Gereja Protestan Indonésia Bagian Barat (Eglise protestante à l’Ouest d’Indonésie), à Jakarta, le 9 décembre 2014. Les deux premiers endroits se trouvent au centre de Java, tandis que le dernier est dans la capitale indonésienne. Le concert, qui impliquait 4 solistes, 40 chanteurs et 30 instrumentistes, a chaque fois reçu l’appréciation enthousiaste de l’auditoire.

Lors du premier concert, le plus gros problème était l’acoustique de l’église. Ulrich a admis qu’il ne pouvait pas du tout entendre la chorale pendant le concert. En outre, les chanteurs étaient trop concentrés sur leurs partitions car c’était leur premier concert. Le deuxième concert à Semarang se déroula relativement mieux. Mais le bruit de la pluie et le bâtiment insonorisé de l’église ont été considérés comme des perturbations majeures du concert. La prestation la plus réussie fut la dernière, à Jakarta. Bien que l’église, datant du 24 Août 1839, n’ait pas eu suffisamment d’installations de climatisation, elle avait la meilleure acoustique des trois. D’une capacité de 300 places, elle était pleine à craquer pendant le spectacle. L’auditoire était composé du public et de membres de l’ambassade d’Allemagne. Bien qu’Ulrich et les interprètes aient souffert de la chaleur, ils ont réussi à interpréter avec succès un programme de concert d’une heure et demi en divertissant le public. Un des facteurs de succès du concert du soir fut l’excellente prestation des solistes, Jollies Dicky Firman (ténor), Elvira Hoesein Radia (mezzo-soprano), Eriyani Tenga Lunga (soprano), et Félix Avianto (basse). À la fin de la série de concerts, le public a accordé aux artistes une longue ovation debout.

Le Département de Musique Satya Wacana, sa chorale et orchestre en particulier, ont bénéficié d’au moins trois avantages : la possibilité d’apprendre et de faire l’expérience dans l’exécution de la musique du style baroque de première main; la possibilité d’apprendre et de pratiquer la diction allemande, et de la discipline. Le Doyen de la Faculté de Satya Wacana Performing Arts a également exprimé sa gratitude pour ce projet. Il souhaite qu’une telle expérience puisse se renouveler plus souvent à l’avenir. La prestation du Département de Musique Satya Wacana sous la direction de Ulrich Krämer peut être appréciée sur youtube, à:

https://www.youtube.com/watch?v=oKX9XpVrGvw

Possibilités de coopération entre les membres de la FIMC

Ce projet conjoint est juste l’un des exemples de certaines collaborations positives qui pourraient se réaliser entre les membres de la FIMC. Ulrich et le Département de Musique de Satya Wacana avaient réussi à impliquer les supports de Carus Publishing Company et de l’ambassade d’Allemagne en Indonésie. Il existe de nombreuses autres possibilités de coopération qui peuvent être faites à l’avenir ; par exemple: tenir des ateliers de musique ou des séminaires; organiser des classes de maître vocales ou de direction chorale, des ateliers de chorale dans les écoles primaires et secondaires ainsi que dans les universités; composer de la musique ensemble; ou entreprendre des recherches et des publications conjointes. D’un côté le musicien hôte peut fournir le logement local au musicien invité, ainsi que la planification, la préparation et la logistique de l’événement. De l’autre côté, l’invité peut fournir le financement pour son transport, y compris l’arrangement de ses documents. Cette coopération doit être menée plus souvent parmi les membres de la FIMC limitant ainsi les problèmes de bureaucratie ; à bien des égards l’initiative est plus authentique. En tant qu’institution, la FIMC peut faire des recommandations et des suggestions à ses membres dans l’organisation de l’événement et les aider à trouver des commanditaires. La FIMC peut les soutenir avec du matériel de formation et, éventuellement, des partitions.

 

IFCM_News_Two_Worlds_United_KramerUlrich Krämer a reçu sa formation musicale au Conservatoire de Musique de Mannheim-Heidelberg. Il a étudié la direction chorale avec Johannes Uhle et Frieder Bernius, et la direction d’orchestre avec Peter Braschkat au Conservatoire de Musique de Mannheim-Heidelberg. Ulrich a été le fondateur et le chef de la chorale de jeunes Rhythm and Joy, d’une chorale d’hommes chanteurs-EFG, et du Projet Chœur et Orchestre au Firstwald Protestant High School à Mössingen.

IFCM_News_Two_Worlds_United_AgastyaAgastya Rama Listya a obtenu son baccalauréat en théorie musicale et en composition à l’Institut indonésien des arts de Yogyakarta. Ses maîtrises en musique sacrée et en direction chorale furent obtenues au Séminaire Luther et St. Olaf College, au Minnesota (États-Unis). Simultanément, Agastya terminait son doctorat en ethnomusicologie à l’Université d’Otago en Nouvelle-Zélande. Agastya a été fondateur et chef des ensembles vocaux Lentera Kasih et Satya Wacana Vocal Consort. En plus d’être actif en tant que chef de chœur, Agastya est compositeur de musique chorale. Email: agastya123@yahoo.com

 

Traduit de l’anglais par Peterson Pierre (Haïti) 

PDFPrint

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *