Journée mondiale du chant choral 2015: Célébration des valeurs chorales à travers le monde

  • 3
  •  
  •  
  •  
  • 0
  •  
  •  
  •  

Par Francesco Leonardi, gestionnaire de projet de la FIMC

La valeur du travail commun vers un but qui nous implique tous, et dont les résultats sont beauté et harmonie, implique aussi l’empathie en tant que simple observateur. Et cela grâce au génie de tous ceux qui ont conçu ce petit miracle: le compositeur, dont la musique devient la communication de valeurs et de sentiments à travers le travail des chanteurs et des chefs de chœur. Ce petit miracle communicatif se produit tous les jours, aux quatre coins du monde, à travers de nombreux concerts par des dizaines de milliers de chorales de toutes formes et grandeurs à tous les habitants de la planète.

Il y a plus de vingt ans, lors de l’assemblée générale de la FIMC à Helsinki en 1990, Alberto Grau a proposé d’instituer une journée mondiale dédiée au chant choral. Le souhait d’Alberto Grau, et de tous les membres de la FIMC, était d’utiliser la capacité de la musique chorale pour transmettre les valeurs de paix, de solidarité et d’entente présentes dans le travail choral – plutôt que d’une représentation formellement parfaite -, quelle que soit la musique interprétée, pour les célébrer lors d’une manifestation mondiale.

Depuis lors, chaque année vers le second dimanche de décembre, la FIMC invite toutes les chorales du monde entier à créér un événement qui célèbre le chant choral en tant que transmetteur de valeurs positives dans toutes les sociétés et cultures.

Ces 25 dernières années, des milliers de chorales ont prêté leurs voix à cet événement, des centaines de milliers de chanteurs se sont appropriés les mots de proclamation qui couronnent la journée et sont traduits dans 26 langues. Chaque année, un thème est choisi d’après un mot sur lequel on veut attirer l’attention du monde entier; pour 2015, ce mot était “intégration”. Les événements ne sensibilisent pas seulement les chanteurs mais dirigent l’attention de l’audience vers ces valeurs, pour que même les personnes qui ne sont pas personnellement impliquées dans le chant choral reçoivent le message.

L’objectif de la FIMC est à la fois gigantesque et fondamental: rappeler au monde les valeurs que la musique, et en particulier le chant choral, diffusent à chaque concert. C’est pourquoi cette Journée mondiale est un moment très important pour nous tous, les chanteurs: c’est le jour où nous proposons à toutes les sociétés du monde entier les valeurs que nous vivons au quotidien dans notre vie chorale.

Mais cela ne suffit pas: l’idéal serait que toutes les chorales du monde entier, de toutes les nations de tous les continents, célèbrent ensemble ce jour, pour montrer que les valeurs du chant choral peuvent être partagées et le sont dans toutes les cultures. C’est définitivement un grand défi qui vaut la peine d’être poursuivi de toutes nos forces.

Rien que pour poursuivre cet objectif, la FIMC a formé un groupe visant à diffuser et promouvoir ce jour. Il est important de réaliser que le simple fait d’en faire un événement peut mobiliser un très grand nombre de chorales de tous les coins du monde; et les valeurs que nous proclamons peuvent attirer l’attention de ceux qui, ici et dans d’autres pays, déterminent et gèrent les règles de la vie en commun. Beaucoup de choses ont été entreprises ces dernières années afin de faire participer de plus en plus de chorales à ce projet, dont l’exploitation de nouvelles technologies, en commançant par la création d’un site web (www.worldchoralday.org) via lequel on peut enregistrer son événement, et ainsi concrétiser sa participation à un objectif commun.

Mais il reste beaucoup de pays dans lesquels l’initiative n’a pas encore fait son chemin, ou n’a pas été diffusée autant qu’elle pourrait l’être. L’effort constant est de faire participer le plus de chorales possible, et de faire en sorte que chaque chorale soit consciente de l’importance de sa contribution. C’est un peu comme quand on chante dans une chorale: la contribution de chacun est irremplaçable, et rend le résultat meilleur et plus précieux.

L’effort de la FIMC est donc de promouvoir cette initiative: chaque année, il faut trouver de nouvelles façons d’impliquer de nombreuses chorales et chanteurs du monde entier, mais il faut l’engagement de tous pour diffuser à toutes les chorales du monde le contenu et l’esprit de la Journée mondiale du chant choral.

IFCM_News_World_Choral_Day_2015_picture_2Pour savoir comment promouvoir cette Journée, prenons l’exemple de ce qui s’est fait dans certaines régions d’Italie: des organisations chorales régionales ont promu les informations sur les concerts qui ont lieu durant la période prévue. Ceci a impliqué un grand nombre de chorales de la région, qui ont diffusé d’une manière attrayante les informations sur la Journée mondiale du chant choral et ont attiré l’attention sur les nombreux concerts qui ont lieu un peu partout. Nous avons rassemblé des informations sur plus de 250 événements!

Ceci pourrait être un exemple pour la diffusion de grandes activités chorales qui ont lieu à n’importe quel moment de l’année, surtout en décembre, dans tous les pays du monde. Plus de 35 pays de tous les continents ont célébré cette année la Journée mondiale du chant choral avec plus de 450 événements. Nous avons accompli tellement! Mais il reste encore beaucoup à faire, et nous avons besoin de la coopération de tous ceux qui croient au message que la musique chorale apporte. La Journée mondial du chant choral devrait devenir un jour où chaque minute des 24 heures au moins une chorale chante quelque part dans le monde, et envoie un message de paix, de solidarité et d’entente.

 

Né en 1979 à Legnano (Italie), Francesco Leonardi est diplômé en Relations publiques et poursuit des études en Économie et Gestion des atouts culturels et récréatifs. Il parle anglais, allemand, français et espagnol. Ces dix dernières années, il a été responsable de la sélection des chorales qui participent au Festival International Choral ‘La Fabbrica del Canto’ (L’Usine de Chant), qui a lieu chaque année en juin dans cinquante différentes municipalités de la région Lombardie, en Italie. Il est journaliste enregistré à Milan. En août 2011, il fut nommé Gestionnaire de projet de la FIMC. Courriel: leonardifra@yahoo.it

 

Traduit de l’anglais par Emmanuelle Fonsny (Australie)

PDFPrint

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *