Message du Président

  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chers amis,

Récemment, la direction de la FIMC a commencé à s’intéresser de plus près à l’éducation. Au fil des 34 dernières années, l’organisme a atteint beaucoup de ses buts partout dans le monde. Toutefois, en travaillant en Afrique et en Asie, nous constatons la nécessité d’aider les musiciens à acquérir un savoir-faire qui leur serait autrement inaccessible. L’été dernier, grâce à la vice-présidente Emily Kuo Vong, nous avons réalisé deux grands périples éducatifs à travers la Chine qui ont mis en évidence le besoin et l’envie de connaissances et de développement des compétences musicales dans ce pays. L’apprentissage par la pratique, c’est-à-dire “apprendre en faisant” est une méthode qui s’est avérée très fructueuse : elle transcende le langage, apporte une énergie renouvelée aux répétitions des chorales, et engage les gens dans leur propre éducation.

Je suis tombé sur la citation du célèbre Américain Benjamin Franklin : “Dis-moi et j’oublierai. Apprends-moi et je retiendrai. Implique-moi et j’apprendrai.” Je crois fermement à cette forme d’éducation en répétition chorale. Quand je fréquentais le lycée, j’ai eu la chance de participer à un programme d’apprentissage par la pratique en tant que professeur adjoint, sous la tutelle des professeurs en titre, dans l’école primaire et intermédiaire du quartier. Cela m’a donné l’occasion de “tâter le terrain” pour voir si j’avais envie d’enseigner ou non. L’expérience s’est révélée enrichissante et m’a orienté vers une carrière d’enseignant et la promotion de l’apprentissage par la pratique.

Le principe de l’apprentissage par la pratique a été traité notamment par Thomas Regelski, de l’Université d’État de New York à Fredonia. Dans son article “The Practical Approach for Music Education: Action Learning” (Approche pratique pour l’éducation musicale : apprentissage par la pratique), il soutient que l’apprentissage par la pratique prend sa source dans certains philosophies et œuvres scientifiques de la fin du XIXe siècle. Malgré leurs différences, ceux-ci partagent la conviction que les êtres humains acquièrent leurs connaissances en travaillant directement avec ce qu’ils doivent apprendre (Regelski, Thomas. (1983). Music Educators Journal, 69 – February 1983,46-49).

L’apprentissage par la pratique intègre le travail et l’étude dans un même programme, ce qui a pour résultat un renforcement de ces deux composantes.

L’article suivant illustre la manière dont cela peut s’appliquer aux répétitions de chorales : Pinzino, Mary Ellen, Anderson Michael J. (2006). Réveiller l’art dans les répétitions chorales, International Choral Bulletin XXV, n° 2, p. 7­14. Comme le laisse supposer son titre, il traite de l’éveil artistique par l’emploi du mouvement, dans le cadre d’un programme d’apprentissage par la pratique visant l’acquisition des compétences, des connaissances et des concepts musicaux. Pour l’étudiant qui ne connaîtrait pas les concepts musicaux, le mouvement établit immédiatement un lien physique et émotionnel.

Dans les mois et années à venir, la FIMC continuera à répondre aux besoins de formation dans les régions du monde où la demande dépasse l’offre éducative. La direction cherchera des collègues expérimentés qui souhaitent aider, voyager à l’étranger et appuyer le développement et la mise en œuvre des connaissances musicales.

Ce travail procurera plus d’occasions à tout le monde : occasions d’accroître ses connaissances, de découvrir de nouvelles cultures, d’apprendre auprès de gens d’autres traditions, et de partager de la musique nouvelle et intéressante. C’est un travail immense qui requerra un effort considérable de la part de nombreux professeurs exceptionnels de par le monde.

En serez-vous ?

Dr Michael J. Anderson, président

Traduit de l’anglais par Jean Payon, (Belgique)

PDFPrint

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *